Anciennes conférences

Philippe GERMOND

La protection magique individuelle dans l'Égypte ancienne: le monde symbolique des amulettes

11.10.2007

La création mise en place la "Première Fois" par le démiurge évoque une situation idéale de parfait équilibre. Toutefois, cet équilibre reste fragile. Sans cesse menacé par l'action dévastatrice de dangereuses puissances qui peuvent se déchaîner à tout moment, il est particulièrement vulnérable dans les délicates situations de "passage": alternance du jour et de la nuit, changement de règne ou de saison, passage du monde terrestre à celui de l'au-delà...
Religion "officielle" et pratiques magiques se complètent et attestent d'une finalité commune: maintenir à distance les forces destructrices qui menacent le monde organisé et pourraient le renvoyer en un état latent et désorganisé, antérieur à celui de la "Première Fois".
Si, à l'intérieur des temples, la pratique du culte quotidien, la célébration de fêtes importantes ou la mise en oeuvre de rituels de protection permettent la sauvegarde collective du pays entier, l'Égyptien, en tant qu'individu, fait plus volontiers appel à des formes de protection magiques, qui lui sont directement accessibles.
C'est dans ce contexte précisément que les amulettes déploient toute leur efficacité. La collection Jacques-Édouard Berger au MUDAC (Musée de Design et d'Art Appliqués Contemporains) de Lausanne en fournit une excellente illustration.

Société d'Égyptologie, Genève

Case postale 26
CH - 1218 Grand-Saconnex (Suisse)
info@segweb.ch
 
Inscription
  • Wix Facebook page

© 2019 by Société d'Égyptologie, Genève