Anciennes conférences

Marie-Françoise BOUSSAC

CNRS - Université de Lyon

Taposiris et Plinthine : deux sites en Maréotide

25.02.2015

Depuis 1998 la mission archéologique de Taposiris Magna explore deux sites voisins, situés à l’ouest d’Alexandrie, en Maréotide, et implantés sur le cordon de grès dunaire (taenia) qui sépare d’Est en Ouets la Méditerranée au nord et le lac Maréotis au sud.  
Plinthine est connue par les sources grecques dès le Ve siècle, mais archéologiquement n’est pas attestée après la fin du 1er s. av./début du 1er s. ap. J.-C. ; Taposiris se développe jusqu’au 7e s. ap. J.-C., mais n’est pour l’instant pas signalée avant l’époque hellénistique (3e s. av. J.-C.). Le développement de Taposiris, lié notamment à une politique royale et à une fonction de porte (fiscale, économique, militaire), a favorisé le déclin de Plinthine et facilité un phénomène de transfert. Mais nous partions de l’idée que les deux agglomérations étaient essentiellement sinon entièrement des villes grecques, issues de la colonisation gréco-macédonienne qui a suivi la conquête d’Alexandre et l’installation des Lagides. En 2013 et surtout en 2014, nous avons dû revoir cette hypothèse initiale et envisager l’histoire de cette zone sur la très longue durée : à Plinthine, nos fouilles ont mis au jour une occupation à la Basse Époque et, en 2014, un fragment de stèle du Nouvel Empire. 

Société d'Égyptologie, Genève

Case postale 26
CH - 1218 Grand-Saconnex (Suisse)
info@segweb.ch
 
Inscription
  • Wix Facebook page

© 2019 by Société d'Égyptologie, Genève