Anciennes conférences

Laurent COULON

CNRS - Hisoma, Lyon

Le "fétiche" osirien d'Abydos et son culte à Thèbes du Nouvel Empire à l'époque tardive

10.10.2008

L'un des emblèmes attachés spécifiquement au dieu Osiris est le « fétiche abydénien », qui fut élevé par les Égyptiens des époques tardives au rang de reliquaire conservant la tête du dieu. L'objet se présente comme une châsse posée au sommet d’un bâton fiché dans une base en forme de signe-djouet souvent entouré de différentes entités protectrices ou enseignes. À Abydos, le fétiche faisait l'objet d'une procession spécifique largement représentée sur les parois des temples du Nouvel Empire construits dans ce site, et particulièrement celui de Ramsès II. Dès cette époque, ce culte abydénien fut adopté comme l'une des formes majeures de la religion osirienne pratiquée à Thèbes. À la Troisième Période intermédiaire, à la Basse Époque et jusqu'à l'époque ptolémaïque, les représentations du fétiche sur les statues dédiées par les particuliers dans le temple de Karnak reflètent le développement de ce statut privilégié, à l'égal de celui de la barque de Sokaris. Les fouilles récentes de l'IFAO et du CFEETK dans le secteur nord du temple d'Amon à Karnak ont révélé le fonctionnement des chapelles qui abritaient le culte du fétiche abydénien aux époques éthiopienne et saïte. C'est cette transposition des fêtes d'Abydos devenue l'un des aspects majeurs du culte osirien à Thèbes que nous nous proposons d'illustrer à travers les résultats récents de l'archéologie et de la recherche égyptologique.

Société d'Égyptologie, Genève

Case postale 26
CH - 1218 Grand-Saconnex (Suisse)
info@segweb.ch
 
Inscription
  • Wix Facebook page

© 2020 by Société d'Égyptologie, Genève