Anciennes conférences

Giuseppina LENZO

Université de Lausanne

Les liens entre le papyrus Greenfield de la Cachette royale de Deir el-Bahari et les tombes d’Osorkon II (Tanis) et de Chéchonq, Grand Prêtre de Ptah (Memphis)

21.03.2018

Le papyrus Greenfield (P. BM EA 10554) fait partie d’un ensemble d’objets provenant de la Cachette royale de Deir el-Bahari découverte officiellement en 1881. Ce papyrus, dont la propriétaire était prêtresse dans le temple d’Amon à Thèbes vers 950 av. n. è., est exceptionnel pour deux raisons principales : d’une part, sa longueur (37 m) qui en fait le plus long papyrus funéraire retrouvé, et, d’autre part, son contenu original mélangeant chapitres du Livre des Morts, textes dits « mythologiques », hymnes et textes nouveaux. Certains textes et vignettes contenus dans ce papyrus ont par ailleurs été gravés sur les parois de la tombe du Pharaon Osorkon II à Tanis et celle de son fils, le Grand Prêtre de Ptah Chéchonq, à Memphis (tombe aujourd’hui au Musée égyptien du Caire). L’étude de cet ensemble de documents permet de mieux comprendre la place des textes funéraires et des conceptions de l’au-delà au début du Ier millénaire av. n. è. Ils fournissent également des éléments de réflexion sur la transmission des textes en Égypte ancienne sur divers supports (papyrus, pierre) et en différentes écritures (hiératique, hiéroglyphes).

Société d'Égyptologie, Genève

Case postale 26
CH - 1218 Grand-Saconnex (Suisse)
info@segweb.ch
 
Inscription
  • Wix Facebook page

© 2019 by Société d'Égyptologie, Genève