Anciennes conférences

Dietrich RAUE

Université de Leipzig

Fouilles égypto-allemandes dans le temple du soleil à Matariya, Le Caire 2012 – 2019

24.11.2021

Principal axe de la  religion de l’Égypte ancienne, le culte du soleil avait pour centre le  site d’Héliopolis, lieu originel et référence nationale pour les  Égyptiens. C’est notamment au temple d’Héliopolis que débuta la  création du monde au premier lever du soleil et où se situaient le  siège du tribunal des dieux, lieu du jugement des morts, ainsi que la  résidence divine et la tombe du soleil osirien. C'était dès lors une  obligation royale de lui octroyer des donations somptueuses, sous la  forme de bâtiments et de fondations.

Les premières fouilles systématiques ont été entreprises, à partir de 2012, dans le temenos principal par une mission archéologique égypto-allemande, dirigée par Aiman Ashmawy et Dietrich Raue.
Ces recherches ont permis de constater que le Moyen Empire (12ème  dynastie) renouait avec la tradition de l’Ancien Empire tardif en  faisant d’Héliopolis le centre de légitimation du royaume égyptien  unifié. Le renouvellement d’Héliopolis se poursuivit de manière  programmatique jusqu’à la période saïte (7e-4e siècles avant notre  ère). Ainsi, les rois n’eurent de cesse de renouer avec les Grandes  Époques. Malgré une exploitation comme carrière au Bas-Empire romain  et la construction d’une enceinte fatimide, le site a conservé de  nombreux monuments importants.

Les derniers résultats  des fouilles, datant de l’automne 2019, ont même permis de mettre en  évidence des traces d’activité à des époques encore peu connues à  Matariya, comme la Troisième Période intermédiaire.