Anciennes conférences

Claude OBSOMER

Université catholique de Louvain, Institut catholique de Paris

Le roman de Sinouhé: traduction et interprétation

13.03.2008

Le récit des aventures de Sinouhé est souvent présenté comme l’une des œuvres les plus célèbres et les mieux achevées de la littérature égyptienne d’époque pharaonique. Rédigé au Moyen Empire sous le règne de Sésostris Ier (XIIe dynastie, vers 1958-1913 avant J.-C.), ce récit était devenu, à l’époque ramesside, l’un des textes «classiques» étudiés et copiés dans les écoles de scribes. 
Depuis la publication, il y a un siècle et demi, du pBerlin 3022 conservant la copie à la fois la plus complète et la plus ancienne de l’œuvre, l’intérêt des égyptologues n’a pour ainsi dire jamais décru. L’œuvre toutefois est loin d’avoir livré tous ses secrets. Cela tient pour une bonne part à l’atmosphère de mystère qui entoure, à dessein, le moment crucial de l’intrigue, lorsque, peu après le décès du roi Amenemhat Ier, Sinouhé surprend de nuit les propos échangés entre un fils royal et, semble-t-il, un messager, propos dont la teneur ne nous est pas livrée, mais qui provoquent chez le héros un trouble profond qui l’entraînera finalement sur le chemin de l’exil. 
Qui était Sinouhé, qu’a-t-il pu entendre et pourquoi a-t-il fui ? Une réponse à ces questions pourra être proposée grâce à l’éclairage offert par d’autres textes et documents du règne de Sésostris Ier, notamment l’Enseignement d’Amenemhat.

Société d'Égyptologie, Genève

Case postale 26
CH - 1218 Grand-Saconnex (Suisse)
info@segweb.ch
 
Inscription
  • Wix Facebook page

© 2020 by Société d'Égyptologie, Genève